Table littéraire du 10 janvier 2015

LITTERATURE DE VOYAGE
mardi 13 janvier 2015
par  Le webmestre
popularité : 89%

JPEG - 13.7 ko

Africa Trek Tome 1 Du Cap au Kilimandjaro

Sonia et Alexandre Poussin
Robert Laffont 2012

Proposé par Céline

C’est le carnet de voyage des auteurs marchant du Cap de Bonne Espérance au Lac de Tibériade via la Vallée du Rift, berceau des premiers hommes. Ce voyage pédestre s’étend sur 3 ans, caméra au poing, au tout début des années 2000. Pour aller à la rencontre des Africains qui les ont généreusement hébergés, qui ne cache pas les occasionnels moments difficiles.
Une lecture dépaysante qui permet de s’imprégner de l’Afrique, de découvrir pays et populations.


JPEG - 10.5 ko

L’épouse hollandaise

Eric McCormack
Points 2007
Traduit de l’anglais (Canada) par Sabine Porte « The Dutch Wife »

Proposé par Céline

Sur son lit de mort, Thomas Vanderlinden raconte l’histoire de sa mère, Rachel, une femme mariée qui a partagé sa vie entre deux hommes. Le premier, son époux Rowland Vanderlinden, est un anthropologue parti en voyage sans jamais revenir au domicile conjugal. Le second Rowland Vanderlinden est un inconnu venu frapper à sa porte en se faisant passer pour le premier. Pour découvrir la vérité derrière cette situation inhabituelle, Thomas avait embarqué dans un voyage autour du monde pour percer les secrets de ce double mystère.
« Peut-être faut-il d’abord aimer, sans vraiment savoir grand-chose de l’autre. »
Un grand roman qui mêle thriller familial, quête identitaire et un très beau portrait de femme.


PNG - 3 ko

Immortelle Randonnée Compostelle malgré moi

Jean-Christophe Rufin de l’Académie française
Guérin 2013

Proposé par Arlette

C’est le récit fait par Jean-Christophe Rufin de son périple pédestre de 800 kms, entrepris seul, de Hendaye à Saint-Jacques de Compostelle par le « Chemin du Nord », le long de la côte, en traversant le Pays basque, la Cantabrie, les Asturies jusqu’en Galice. Erudit, il nous fait partager sa connaissance de l’histoire du Chemin, le descriptif des paysages, des villes traversées. Il relate certaines de ses rencontres, d’une plume acérée, lucide et drôle. Il expérimente le dépouillement au fur et à mesure du Chemin. Il ne fait aucun prosélytisme même s’il est sensible à la spiritualité des lieux.

Quant à la question cruciale du « Pourquoi ? », un pèlerin ne demande jamais « pourquoi le Chemin ? » et un pèlerin est toujours plongé dans la perplexité quand il doit répondre à ce pourquoi. Mais il demande « D’où viens-tu ? ». « Les pèlerins n’ont pas pris le chemin, c’est le chemin qui les a pris ».

Une belle plume, de l’érudition, des portraits, des anecdotes, une quête.


JPEG - 71.4 ko

Voyage à Tombouctou

René Caillié
La Découverte 1996

Proposé par Pierre

C’est l’histoire de René Caillié, qui en 1824, à l’âge de 25 ans entreprend un voyage, poussé par la perspective d’un Prix offert au premier européen qui parviendra à Tombouctou. Il part à pied, traverse l’Espagne, puis prend un bateau. Il apprend l’arabe, lit le Coran, se mêle aux caravanes d’esclaves. Il est déçu à son arrivée : Tombouctou n’est pas la ville couverte d’or qu’il s’était imaginée. Il obtient le Prix et meurt à 39 ans.

Ce récit, lu à l’adolescence, a ouvert la voie à l’envie et à la nécessité de voyager.

A part ce livre, tout Ella Maillart, formidable personnage.


JPEG - 669.2 ko

La Route bleue

Kenneth White
Traduit de l’anglais (Ecosse) par Marie-Claude White « The Blue Road »
Grasset 1983

Proposé par Edouard

Kenneth White, est né en Ecosse et il vit en Bretagne ; ancien Professeur de Poésie du XX ème siècle à la Sorbonne, il est à l’origine des Cahiers de Géopoétique ; il écrit de la poésie, des essais et des livres de voyage. « La route bleue » relate un voyage de New York au Labrador. La route bleue serait le passage vers le Nord, ou peut-être le bleu du ciel, ou celui du puissant Saint-Laurent, le bleu de la neige. Dans sa préface, il dit « peut-être la route bleue est ce passage vers le Nord, parmi les bleus du silencieux Labrador. Peut-être l’idée est-elle d’aller aussi loin que possible_ au plus profond de soi_ jusqu’à ce que l’on arrive dans un territoire où le temps se transforme en espace, où les choses apparaissent dans toute leur nudité et où le vent souffle anonymement ».

Kenneth White a ses inconditionnels lecteurs

A noter un autre de ses livres : « Les cygnes sauvages » traduit par Marie-Claude White, publié en 2013 au Mot et le Reste, qui se passe au Japon.


JPEG - 2 ko

La théorie de la carte postale

Sébastien Lapaque
Actes Sud 2014

Proposé par Christiane

Au début du récit, un homme flâne dans les rues du Quartier Latin et se demande comment il pourrait avancer dans sa théorie de la carte postale. Tout au long de ce petit livre très amusant, nous suivons l’auteur dans ses réflexions et ses questions autour de la carte postale. Qu’est-ce qu’une carte postale ? Qu’est-ce qu’elle n’est pas ? Quelle est son utilité, ou sa finalité ? Quelle est la poésie qui sourd d’une carte postale ? Écrire une carte postale est-il un « acte de résistance » ? Est-ce qu’on écrit une carte postale avec des idées ou avec « des mots, des jolis mots de tous les jours » ? Écrire une carte postale, est-ce un devoir ou un jeu ?
Un emploi ou un passe-temps ?
Quand l’écrire, où, à qui, comment, pourquoi ?

Judicieuse et amusante réflexion à l’ère de l’électro-numérique.


JPEG - 7.6 ko

Ti-Puss

Ella Maillart
Traduit de l’anglais par Henriette Guex « Ti-Puss »
Petite bibliothèque Payot 2002

Proposé par Karine

Qui est cette mystérieuse Ti-Puss qui, dans les années 1940, accompagne l’une des voyageuses les plus étonnantes du XXe siècle dans un long périple à travers l’Inde, auprès des grands maîtres de la sagesse, parmi les pauvres et les humiliés ?
Ti-Puss, décrite par Ella Maillart comme son miroir et son modèle parce qu’elle incarne « la plénitude de l’instant présent », n’est autre qu’une chatte tigrée, initiatrice inattendue des mystères de l’Inde.

Ella Maillart (1903 - 1997) est une des voyageuses les plus étonnantes du XXe siècle.
Exploratrice par quête de vérité, écrivain et journaliste par nécessité, photographe par goût, Ella Maillart, célèbre pour ses multiples exploits sportifs, ses voyages et ses livres, va parcourir les régions les plus reculées de la planète, dans des conditions qui relevaient de la plus pure aventure. En 1930 et en 1932, elle découvre le Caucase et l’Asie centrale.

En 1935, en Chine, elle accomplit un raid extraordinaire dans les contrées désertiques au nord du Tibet et au Sinkiang. Plus tard, guidée par quelques sages hindous, les sentiers du monde furent remplacés par le sentier vers le soi.

Livre écrit en anglais par cette extraordinaire femme que fut Ella Maillart et qui s’attache au sens de la vie.


JPEG - 16 ko

Voyage d’une parisienne à Lhassa

Alexandra David-Néel
Editions Pocket 2008

Proposé par Karine

En 1924, Pour la première fois, une femme étrangère réussit à entrer dans Lhassa, capitale interdite du Tibet. Huit mois auront été nécessaires à Alexandra David-Nel pour relever ce défi extraordinaire. Huit mois d’un long périple à travers les immenses solitudes du "pays des Neiges". Huit mois d’une vie rude et dangereuse sous l’apparence d’une mendiante tibétaine. A une époque où personne ne parle de "raid", et encore moins quand il s’agit d’une femme, c’est un magnifique exploit et une aventure exceptionnelle que nous décrit ici l’auteur. Elle y ajoute sa propre quête spirituelle, et ce regard fasciné qu’elle porte sur la civilisation tibétaine.


JPEG - 85.3 ko

Dans les forêts de Sibérie

Sylvain Tesson
Gallimard 2011

Proposé par Karine

Sylvain Tesson va vivre 6 mois de février à juillet 2010, seul dans une minuscule cabane, au bord du lac Baikal, en plein hiver par – 32°, dans une solitude glacée. Le plus proche voisin est à 5 heures de marche. Il fait des sorties à patin à glace, en kayak, il marche pour repousser les limites de son territoire, il guette l’ours, il lit, il réfléchit sur lui-même, sans se plaindre.

Le livre est le récit de cette réclusion volontaire, un voyage intérieur, récompensé par le Prix Médicis Essai 2011.


Commentaires

Brèves

27 juin 2016 - L’école La Mosaïque vous invite à la conférence

« Autorité et bienveillance »
Le vendredi 01/07 de 17h à 19h30 à la Maison des Sociétés, Lire les (...)